1 Planète

17 octobre 2018

Les petites choses du quotidien - l'énergie

Etre plus écolo c'est aussi maîtriser sa consommation d'énergie. Notre confort actuel nous fait presque oublier toute la complexité derrière la fourniture d'eau potable, d'électricité, de gaz dans nos logements. Nous serions bien plus économes si nous devions chercher l'eau à la source, si notre électricité devait être produite par nos propres moyens, ou si nous devions aller couper du bois pour nous chauffer !

Si on peut désormais choisir de l'énergie plus verte, notamment pour l'électricité, l'idéal est bien sûr d'en consommer moins. Et il existe de nombreux gestes simples qui peuvent changer la donne, sans vraiment renoncer totalement à notre confort.

En voici quelques exemples :

- Eteindre les lumières quand elles ne sont pas utiles

- Privilégier l'utilisation des lampes équipées d'ampoules LED par rapport aux lampes allogènes pour votre éclairage quotidien

- Utiliser le même foyer de cuisson pour la préparation de deux plats plutôt que 2 foyers simultanés si vous disposez de plaques vitrocéramiques (hors induction)

- Mettre le mitigeur sur froid lorsque vous vous lavez les mains (la position médiane ne vous donnera pas d'eau tiède tout de suite et vous aurez probablement terminé avant que l'eau ne soit réellement tiède)

- Eviter d'utiliser le sèche linge qui consomme beaucoup d'électricité alors que le linge peut naturellement sécher sur un simple étendoir

- Ne faire tourner le lave vaisselle que lorsqu'il est plein et éviter le lavage à la main

- Eviter les variations de température dans votre logement (couper le chauffage pour la journée ne sert à rien sauf à perdre la chaleur inertielle)

- Utiliser les modes ECO de vos appareils électroménagers, presque aussi efficaces que les modes normaux

- Prendre une douche mais jamais de bain, le bain étant une totale aberration venue d'une autre époque

- ...

Economiser l'énergie permet aussi d'économiser de l'argent : la différence sur la facture peut être assez significative, parfois plusieurs dizaines de pourcents.

A chaque instant où vous vous apprêtez à utiliser de l'énergie, demandez-vous comment vous pouvez en consommer un peu moins, comment vous pouvez optimiser cette énergie disponible. Vous verrez que cela deviendra rapidemment un jeu !

Posté par 1planete à 11:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 septembre 2018

Changer sa voiture pour un modèle plus écologique ?

S'il y a bien une chose qui a changé dans nos vies depuis quelques dizaines d'années c'est notre mobilité. Nombre de personnes ont aujourdhui la capacité de parcourir de grandes distances régulièrement, soit pour le travail, soit pour les loisirs. Cette mobilité a malheureusement un coût pour la planète, car voyager loin nécessite des moyens de transport complexes qui consomment beaucoup d'énergie. Et c'est la voiture qui reste le moyen de transport le plus utilisé dans les pays industrialisés.

Mais la voiture est loin d'être le meilleur moyen de transport du point de vue écologique. La raison est mathématique. La plupart des personnes sont seules au volant de leur voiture : déplacer 1,5 tonnes d'acier pour le transport d'une seule personne de 70kg (soit environ 5% du poids du véhicule), on comprend bien que le calcul est mauvais. Et si on ajoute le fait qu'une partie de ces déplacements se fait en milieu urbain, c'est à dire avec une succession de cycles d'accélération/freinage/bouchon, le bilan écologique de la voiture est encore pire. Surtout quand la voiture est un peu âgée.

Alors faut-il changer sa voiture pour un modèle plus vert ?

On pourrait se dire que remplacer sa voiture par un modèle plus vert, hybride ou électrique, c'est un bon choix pour réduire son impact sur la planète.

En réalité, même si cela permet effectivement de réduire ses émissions polluantes, le coût écologique de la construction d'une nouvelle voiture est loin d'être faible. Vous imaginez tous les matériaux et toute l'énergie nécessaire pour construire une voiture ? Des centaines de kilos d'acier de toutes sortes, pour environ 70% du poids du véhicule, et des plastiques très difficilement recyclables (mais partiellement issus de plastiques recyclés), pour environ 25% du poids total. Mais il y a aussi toute l'énergie nécessaire, de l'extraction des métaux, de leur transformation, de la mise en forme et en couleur de tous ces plastiques. Et en ce qui concerne les voitures électriques, certes elles n'émettent pas ou peu de polluants, mais la production d'électricité elle-même est loin d'être complètement verte (nucléaire, pétrole, charbon, etc). Le bilan de la voiture électrique n'est donc pas si vert (du moins pour le moment).

Alors comment faire pour réduire l'impact de ma voiture sur l'environnement ? Simplement en utilisant sa voiture un peu moins. Imaginons que vous prenez la voiture tous les jours pour aller au travail. Il suffirait de choisir un autre moyen de transport 1 jour par semaine pour diminuer de 20% son impact sur la planète. Vous pouvez aller au travail en transports en commun, et profiter de lire ou de vous reposer ce jour là. Vous pouvez peut-être vous rendre au travail à vélo lorsqu'il fait beau, et c'est autant d'activité physique bonne pour votre santé. Vous pouvez covoiturer avec un collègue, ce qui rend le trajet souvent plus sympa. Vous avez aussi, dans certaines entreprises, la possibilité de télétravailler : c'est écologique et vous gagnez de précieuses minutes sur votre journée. Même si vous perdez un peu le côté pratique de la voiture, ce n'est qu'un jour par semaine et c'est bien mieux que de ne rien changer.

Autres avantages de cette journée sans voiture, cela change vos habitudes, ce qui est toujours positif, et vous serez probablement gagnant du point de vue économique.

Si néanmoins vous devez changer votre voiture car elle est trop fatiguée, je vous recommande cet excellent site que je suis depuis de nombreuses années :

www.moteurnature.com

 

 

 

Posté par 1planete à 11:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 août 2018

Doit-on attendre nos gouvernements pour l'écologie ?

Doit-on attendre que nos gouvernements définissent des lois pour l'écologie ? C'est ce qu'on pourrait se dire car individuellement notre action est limitée (à quoi ça sert de réduire mes déchets si mes voisins mettent tout à la poubelle sans trier). Malheureusement les gouvernements capitalistes doivent composer avec quelque chose qui n'est définitivement pas compatible avec l'écologie : la croissance. La croissance continue, perpétuelle, celle qui dessine les coutours géopolitiques de demain. Plus de croissance, plus de pouvoir sur la scène internationale. L'écologie nécessite, au contraire, de réduire sa consommation et de consommer plus responsable. Comme ce qu'il vient d'arriver en France ce jour, les politiques réellement engagés dans l'écologie ne peuvent malheureusement pas faire bouger les choses aussi vite qu'ils le voudraient. Et finissent par jeter l'éponge. Alors c'est à nous tous d'avancer, et de ne pas attendre de nouvelles lois qui mettront des années à être proposées, validées, appliquées. L'action individuelle a un effet immédiat et donne aux industriels des signes de changement. Faites passer le message.

Posté par 1planete à 14:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 août 2018

91% des déchets plastiques ne sont pas recyclés

Un article très intéressant publié par National Geographic nous apprend la bien triste réalité : selon une étude, 91% des plastiques ne seraient pas recyclés et finissent tôt ou tard au fond des océans. En conséquence, à l'horizon 2050, il y aura plus de déchets plastiques dans les océans que de poissons. Mais où va-t'on ? La durée de vie des plastiques étant d'environ 400 ans, on apprend que, comble du ridicule, la moitié de ces plastiques se retrouvent sous forme de déchêts en moins d'un an (une grande partie sert d'emballage à usage unique). Le meilleur moyen pour arrêter le massacre ? Limiter au maximum sa consommation de plastique, surtout ces plastiques qui n'ont qu'une fonction temporaire.

Article National Geographic : 91% des déchets plastiques ne sont pas recyclés

Posté par 1planete à 20:58 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

20 août 2018

Diminuons notre consommation de plastique avec les recharges

Le plastique est un matériau extraordinaire. Il est léger, peu coûteux, isole bien les produits qu'il contient. Il a révolutionné notre manière de vivre. Mais son succès l'a rendu dangereux : on en trouve partout, il a envahi notre vie. Et comme tout ce qui envahi notre vie, cela fini tôt ou tard dans nos déchets. Le problème avec le plastique, c'est qu'il est issu d'une ressource non renouvelable, le pétrole, qui ne se recycle pas ou très mal. Et que nous l'utilisons, pour la plupart des plastiques, de manière très éphémère. Les sacs de course, les flacons, les bouteilles, les pailles, les couverts, les emballages de toute sorte. La plupart de ces plastiques sont jetés alors qu'ils ont à peine servi. Si la législation évolue doucement au sujet des sacs plastiques, des pailles, de la vaisselle jetable, il y a encore beaucoup à faire pour éviter ce gachi. Et malheureusement nous n'avons pas le temps d'attendre que tout soit régulé. Ca tombe bien, car nous pouvons agir dès maintenant.

Depuis plusieurs années, certaines marques proposent des recharges pour les produits ménagers, les shampoings, gels douche, savons liquide, lessives et autre. Même si les produits sont toujours distribués dans un contenant plastique, il est réduit à sa plus simple expression. Ce type d'emballage utilise en moyenne 60 à 70% moins de plastique que le flacon d'origine : c'est énorme. Exit le plastique épais et place à une enveloppe fine et souple. Certains diront que ce n'est pas beaucoup plus écologique, mais nous avons besoin de vivre, de nous laver, de faire le ménage, de faire la lessive. Nous voulons garder un minimum de confort, mais nous souhaitons également penser à la planète. Alors optons pour les recharges, systématiquement. Ce n'est pas beaucoup moins cher, quelques centimes peut-être, mais c'est surtout beaucoup plus responsable. Nous pouvons chaque année économiser plusieurs kilos de plastique par personne. Et si vos marques préférées ne proposent pas ce type de conditionnement, il est temps d'en changer.

IMG_6939Ici des recharges pour des détergents : on recharge ainsi les flacons d'origine à l'infini

 

Posté par 1planete à 11:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]

06 août 2018

Arrêtons de nous suréquiper !

Quelque chose que nous avons pour habitude de faire depuis plusieurs générations maintenant, c'est de nous suréquiper. Vous avez remarqué ? Il nous manque toujours quelque chose : une paire de chaussure supplémentaire, un appareil ménager, des éléments pour compléter une collection... Et plus nous achetons, plus nous aurons envie d'acheter d'autres choses : c'est ainsi. La consommation à outrance fait partie de notre vie, et cela doit nous rassurer de posséder toujours plus de choses.

Mais aujourd'hui, quel est l'intérêt de posséder toujours plus ? La possession n'est pas une preuve de richesse, on peut presque tout acheter aujourd'hui à des tarifs abordables et avec les facilités que l'on connait. La sécurité d'avoir toujours ce qu'il faut quand il faut ? Il nous manquera toujours quelque chose à un moment donné. L'attrait de la nouveauté ? Tout ce qui est neuf ne le reste jamais bien longtemps...

Hormis pour les besoins alimentaires, nous devrions toujours nous poser cette question : en ai-je vraiment besoin ? Cette nouvelle paire de basket est-elle indispensable dans ma collection ? Ou bien j'en ai assez et je ferai un achat lorsque ma paire actuelle sera usée ? Est-ce qu'une plancha est vraiment indispensable pour épater mes amis ? Ne peut-on pas emprunter celle des voisins ou des amis pour l'occasion ? Ai-je vraiment besoin de remplacer mon aspirateur parce que j'ai une bonne promo dans mon centre commercial ou sur internet ? Une troisième TV est-elle vraiment indispensable ?

Pour vous aider à ne pas être tenté, commencez par refuser les prospectus dans vos boîtes aux lettres. Désabonnez-vous de toutes ces newsletter qui vous promettent les prix les plus bas, les offres les plus exceptionnelles et les affaires du siècle (plusieurs centaines par mois...). Jetez toutes ces cartes de fidélité qui ne vous fidélisent qu'à dépenser toujous plus. Reprenez la main sur votre consommation. Ne vous laissez plus tenter, et achetez ce dont vous avez besoin quand vous l'avez décidé. Et toujours quand le besoin est bien réel.

La surconsommation n'est souvent qu'un moyen de compenser quelque chose, notre stress du travail, de la vie de famille ou autre.

Plutôt que de sortir pour faire du shopping ou faire les courses : allez vous balader dans un parc, prenez votre vélo pour un petit tour en campagne, reprenez contact avec la vraie vie et offrez-vous un bon bol d'air. Allez faire les courses quand vous n'avez plus rien à manger et n'y passez pas plus de temps que nécessaire en privilégiant les magasins alimentaires, les fermes ou les drives. C'est du temps gagné pour prévoir d'autres activités bien plus enrichissantes !

 

 

Posté par 1planete à 13:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 août 2018

Il y a urgence !!!

Devant le constat alarmant de la dégradation accélérée de l'état de l'état notre planète, il est temps d'agir !

Si les changements climatiques sont pour certains complètement indépendants de l'activité humaine (qui le croit encore ?) il est temps d'arrêter nos comportements destructeurs et irrespectueux. Prendre la voiture pour faire 1km par exemple. Jeter de la nourriture encore dans son emballage. Utiliser des objets à usage unique. Renouveller inutilement son équipement. Charger ses armoires d'appareils tous plus inutiles les uns que les autres... STOP !!! C'est à chacun d'entre nous de comprendre pourquoi nous en sommes arrivés là, et de prendre conscience qu'il faut inverser la tendance. Inverser la tendance, c'est adopter de bons réflexes, se fixer des règles quant à notre consommation et conseiller notre entourage pour propager nos bonnes pratiques.

Pourquoi changer ? Chacun peut trouver sa propre raison. Pour ses enfants, pour les animaux, pour soit, pour les autres. Ou juste pour ne pas laisser une empreinte trop lourde sur la terre suite à notre passage.

Dans ce blog, je vous ferai part de mes constats, de mes réflexions, de mes conseils pour diminuer cette empreinte et adopter une vie plus en accord avec notre planète.

Posté par 1planete à 14:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]